Quand l’hospitalisation est-elle nécessaire ?

>

La plupart des formes de dépression peuvent être soignées sans avoir besoin d’aller à l’hôpital. L’hospitalisation peut cependant s’imposer en cas de dépressions sévères, de traitements complexes nécessitant un suivi médical particulier ou lorsque le patient est en danger et nécessite une prise en charge (risque de suicide, perte d’autonomie…).

L’hospitalisation a par elle-même une vertu « soignante ». Espace éloigné du contexte dans lequel s’est développée la dépression, le lieu d’hospitalisation est un cadre dans lequel il est enfin « possible d’être malade », sans chercher à cacher sa maladie. La personne hospitalisée peut alors se concentrer sur elle-même et sur son traitement.

La durée de l’hospitalisation nécessaire en cas de dépression dépend de la gravité du trouble. En règle générale, une hospitalisation comprise entre quinze jours et trois semaines est suffisante.

Haut de page