info-depression.fr

 
 

Évoquer les idées de suicide

Les idées de suicide sont fréquentes en cas de dépression, elles font d’ailleurs partie des symptômes de cette maladie.

Le risque suicidaire ne doit pas être sous-estimé : environ 7 % des personnes touchées par la dépression meurent par suicide. Cependant, il faut savoir que l’immense majorité des personnes en proie à des idées de suicide ne feront pas de tentative.

Les signes de risque suicidaire ne sont pas toujours faciles à repérer. Il faut être particulièrement alerté par :
• l’évocation d’un « départ » ou de la volonté de « rejoindre des êtres disparus » ;

• les dons d’objets qui ont une valeur affective pour votre proche ;

• la mise en ordre de ses affaires personnelles ; la prise de dispositions testamentaires ;

• la prise de contacts pour remercier ou dire « au revoir » ;

• un apaisement ou un soulagement soudain sans raisons apparentes : cette « amélioration » inattendue peut être provoquée par la décision de passer à l’acte et par la perspective de mettre ainsi un terme à ses souffrances.

Toutes les recommandations dans ce domaine sont unanimes : les idées de suicide peuvent et doivent être abordées par les proches, les professionnels et, de façon générale, par tous ceux qui se font du souci pour la personne.

La meilleure façon d’aborder l’existence éventuelle d’idées de suicide est d’identifier ce qui fait souffrir la personne (être fatigué, ne pas pouvoir dormir, ne plus pouvoir aimer les siens, se sentir incapable…) et de poser quelques questions simples et directes :

« Je comprends que trop de choses te font souffrir actuellement. Est-ce que, quand tu n’en peux plus, tu en arrives à penser au suicide ? »
Si oui
« As-tu pensé comment le faire ? »
Si oui
« As-tu pensé quand le faire ? »

Si l’on craint de parler avec une personne de ses idées de suicide, c’est souvent par peur d’« encourager » celles-ci et de conduire à un geste suicidaire. En fait, c’est tout le contraire qui se passe. Quand les questions sont posées avec douceur et respect, la personne est soulagée que quelqu’un d’autre comprenne vraiment ce qu’elle endure et soit un témoin de sa souffrance. Parler avec elle est donc la première étape pour briser son isolement.

Haut de page

En cas de crise suicidaire

Si vous pensez que votre proche est en crise suicidaire, vous pouvez appeler une ligne téléphonique spécialisée où un professionnel compétent vous indiquera la démarche à suivre. Rester à proximité et éloigner le(s) moyen(s) de suicide qui seraient à la disposition de votre proche (arme, médicaments…) peut aider à décourager une tentative. Vous pouvez aussi accompagner votre proche à l’hôpital ou dans une structure spécialisée.
 
< Repérer la dépression chez un proche"; ?> < Aider son proche à consulter et à suivre un traitement"; ?> < Soutenir son proche "; ?> < Évoquer les idées de suicide"; ?> Évoquer les idées de suicide>"; ?> Soutenir son proche >"; ?> Aider son proche à consulter et à suivre un traitement>"; ?> Repérer la dépression chez un proche>"; ?>